2014

briefcase-24

Isad, avril 2014

Une dizaine d’étudiants ont suivi deux stages : “Dramaturgie vivante” avec Françoise COUPAT et “Ecrire pour le théâtre” avec Julie ROSSELLO (démarrage du processus de création, “Corps à Corps”, les amours des 20-30 ans, Coopération 2.)

Juillet 2014 / Septembre 2014 / Juillet 2015…

Ce dispositif a été suivi d’un accueil à la Péniche Rhône-Alpes, Festival d’Avignon – rencontre avec l’auteure Marion AUBER.

Puis de l’Atelier “Ecrire pour le théâtre”, dirigé par l’auteur Marilyn MATTEI et Françoise COUPAT, en septembre 2014  à l’ISAD, (chantier qui aurait dû aboutir à l’écriture d’une pièce).

21 mai 2014 – LYON

LECTURE SPECTACLE  Un courant d’air dans le crâne de Marilyn MATTEÏ

AVEC : Talel AYOUB (Sam), Adib HAMDI (Jo), Marilyn MATTEÏ (La mère), Dali DALOS (son), Françoise COUPAT (narratrice).

Les Arthémiades – Théâtre Astrée, dirigé par Françoise MAIMONE. Mission Culture de l’Université LYON1.

chat-46

Ce qu’ils en disent…

"Dans le cadre du festival Les Arthémiades, destiné à présenter la production des étudiants et de nos partenaires, la Mission Culture de l’Université Claude Bernard Lyon 1 a accueilli au Théâtre Astrée, le 21 mai 2014, une lecture publique de la pièce de Marylin Matteï, Un courant d'air dans le crâne, réalisée sous la direction Françoise Coupat. La pièce a été lue par l'auteur, étudiante à l'ENSATT (Lyon), section "écritures, dramaturgies", et par trois étudiants de l'ISAD (Tunis) : Talel Ayoub, Adib Hamdi, et Mohamed Ali Dridi qui a assuré la régie son. Françoise Coupat intervenait en qualité de narratrice. Cette lecture a été honorée par la présence de M. le Consul Général de Tunisie à Lyon et de Madame Anna Fiorini qui représentait le président de la Région Rhône-Alpes. La qualité de la prestation a été fortement appréciée par le public. Personnellement, j’ai été séduit par la force du texte ainsi que par le haut niveau de l’interprétation, comprenant de légers éléments de mise en scène dont la précision renforçait l’émotion transmise par les acteurs. J’adresse mes plus vives félicitations aux interprètes qui ont su faire de cette prestation un moment privilégié de notre festival. En outre, ce spectacle présentait une importance toute particulière pour nous, puisqu’il préfigurait le partenariat que nous souhaitons mettre en place à partir de la prochaine année universitaire entre l’Université Lyon 1, l’ISAD, l’ENSATT et Françoise Coupat. Ce projet de coopération franco-tunisienne devrait se concrétiser prochainement."

Daniel Simon

Professeur des Universités, chargé de la Mission Culture à l'Université Lyon 1

"Je tente de vous faire un retour sur la lecture publique de "Un courant d'air dans le crâne": Premièrement, je n'avais jamais vu de lecture sur scène. C'était donc une première et une très agréable surprise. Ce qui est véritablement intéressant c'est cette façon d'aborder et d'interpréter le texte sur scène, qui mélange donc lecture et jeu. Le spectateur n'assiste pas à une véritable pièce de théâtre mais à une "lecture interprétée, vécue, jouée", c'est donc très particulier et cela laisse la liberté au public de se plonger dans son propre imaginaire, tel que l'on pouvait le faire enfant lorsque l'on nous lisait une histoire, avec une mise en scène supplémentaire. Le texte en lui même, est assez poignant. Des répliques courtes, efficaces, mais pleines de sens et d'intensité. Une histoire assez terrible (tout de même) d'Oedipe inversé, presque d'Oedipe partagé parfois... mais traitée avec une forme d'humour... parfois noir... qui la rendait par conséquent d'autant plus forte et touchante...! Enfin les acteurs, d'une grande qualité et très touchants...Je trouve par ailleurs que l'accent tunisien des deux acteurs ajoutait vraiment de la force au jeu et même au propos lui-même, ça nous faisait voyager. (...)."

Maeva Charvet

stagiaire, communication, Théâtre Astrée Arthémiade

Avec : MISSION CULTURE – UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD – LYON1 – Chargé de mission Daniel SIMON              

           ISAD – Tunis – Directeur Mahmoud MEJRI…

THÈME : Les amours des 20-30 ans…

AUTEURE INVITÉE : Marilyn MATTEÏ

Écrire pour le théâtre, faire travailler ensemble des jeunes étudiants ou tout juste diplômés ici en France et là-bas en Tunisie…Accompagner un processus de création. Créer dans un réel mixage et partage des cultures.

Au cours des deux ans : rencontres, débats, formes théâtrales courtes souples, à faire circuler en tous lieux…

Partenariat : Région Rhône-Alpes, MÉTROPOLE – Institut Français, Consulat Général de Tunisie à Lyon, Institut Français Tunisie…

Marilyn Mattéï :

” ……….”

“Angles de vues, spectacles tunisiens”

Article de Françoise Coupat, paru février 2014 dans la Revue Africultures