2013 - 2012

image
handout

Un courant d’air dans le crâne.

Une pièce de Marilyn Mattei mise en scène Françoise Coupat avec sept jeunes étudiants de l’ISAD – TUNIS

L’histoire : une mère enferme ses deux fils pour les protéger d’un dehors qui lui fait peur. Les deux fils chercheront à se libérer. Ils n’y parviendront pas.

AVEC : Houssem ABED, Talel AYOUB, Mohamed Ali DRIDI (Dali DALOS), Adib HAMDI, Khawla JOMMI, Chawki Mohamed KHOUJA, Maïssa SASSI.

Cette pièce sera l’enjeu d’un riche dialogue avec les acteurs tunisiens qui verront au-delà d’une affaire de famille, l’histoire d’une mère patrie étouffant sa jeunesse, privant son peuple de liberté et de futur. Comment en sortir ? Ou comment entrer dans l’arène ?

La jeunesse tunisienne a besoin de retrouver confiance en elle et de croire en sa puissance et son invention pour créer le futur.

UTOPIE

La société civile tunisienne vit une expérience inédite, difficile et incroyable.

Forte de sa tradition, et puisque tout est à recomposer, la Tunisie peut chercher une modernité à sa mesure, non “subie”. Le choix lui est donné d’être auteur d’un changement sur une grande échelle Temps.

L’Europe ne peut rester spectatrice. Sera-t-elle “sérieusement” à l’écoute des débats venus de cet autre côté de la Méditerranée ?

Sans attendre les grands changements, toutes les tentatives d’échanges sont déjà porteuses d’un meilleur et d’un “vivre ensemble” qui transcendent les questions de générations, les frontières et les cultures.

La pièce Un courant d’air dans le crâne est jouée en langue française, (pensée, répétée et jouée dans cette langue). Par cette pratique, le capital bilingue – dont les tunisiens sont héritiers – trouvera à s’enrichir.

                                                           ***

Première étape d’une COOPÉRATION entre l’ENSATT, Lyon, l’ISAD Tunis, Les PLATEAUX France-Tunisie : création et exploitation de “Un courant d’air dans le crâne“.
Seconde étape de la Coopération : un Colloque aura lieu les 17, 18 avril 2014 à l’ISAD.
"Ta création d'Un courant d'air dans le crâne de Marilyn Mattei, que j'ai vue à Tunis dans le cadre des Journées théâtrales de Carthage, avec pour interprètes les comédiens étudiants de l'Isad était remarquable par ta direction d'acteurs, vive et précise et ta mise en scène très créative. Ce texte radical est une colonne vertébrale extraordinaire pour déployer les subtilités et férocités des situations théâtrales qu'il engendre."

Marie Raymond

Chargée du théâtre, Institut Français

Jeunes comédiens et cinéastes au-devant de la scène

Article de Kmar Bendana, paru le 13 Octobre 2013, pour le magazine réalités

Paris-Tunis, Tunis-Paris, “concentré” des rencontres de Françoise Coupat, sur les deux rives, raconté sous forme de chroniques pour la scène.

 

single-folded-content

JTC Africultures

l’Article par Françoise Coupat – 29 janvier 2012 … À Découvrir 

Paris-Tunis, Tunis-Paris

écrit pour la scène par Françoise Coupat … À Découvrir